fbpx

Activités à risque : Qu’est-ce qui empêche les gestionnaires immobiliers de dormir la nuit ?

Les propriétaires, les gestionnaires et les promoteurs immobiliers savent qu’ils travaillent dans un secteur à risque. De nouveaux défis apparaissent à mesure que le marché prend de l’ampleur et subit une évolution rapide. Les progrès technologiques, les réglementations gouvernementales, la durabilité relative à l'environnement ainsi que la santé et la sécurité font partie des raisons toujours plus nombreuses qui empêchent les gestionnaires immobiliers de dormir la nuit. Voilà pourquoi :

Les réglementations gouvernementales sont de plus en plus nombreuses

Les réglementations gouvernementales en matière d'exploitation et d'entretien des bâtiments deviennent de plus en plus strictes d'une frontière à l'autre. Prenez comme exemple le projet de loi 109 adopté en Ontario ; ce dernier exige des gestionnaires immobiliers qu’ils réparent chaque ascenseur endommagé dans un délai de deux semaines maximum. De la même manière, plus au sud, le projet de loi AB 646 récemment adopté en Californie exige que les locataires vivant dans des zones inondables soient informés par leur gestionnaire immobilier de l’ensemble des risques qu’ils encourent. Chaque nouveau règlement s’accompagne de nouveaux défis relatifs à la gestion des dossiers d'entretien et à la communication avec les locataires.

Plus on externalise, plus le risque s’accroit

En tant que gestionnaire immobilier, vous vous devez de déléguer la plupart des travaux de sous-traitance, tels que la réparation des ascenseurs, le nettoyage des vitres et l'aménagement paysager, à des experts minutieusement choisis. Cependant, chaque entrepreneur tiers que vous embauchez comporte un risque et peut avoir un impact sur la santé au travail, la sécurité des locataires et le niveau de protection de vos biens. La préqualification des entrepreneurs en fonction des exigences requises sur le lieu de travail, qui se base sur les assurances ou les certifications, n'est que la première étape permettant de gérer les risques des fournisseurs. Tenir et mettre à jour des dossiers sur les entrepreneurs au fur et à mesure que de nouveaux règlements sont adoptés peut s'avérer être une tâche ardue.

Des technologies dépassées et limitées

Souvent, des systèmes obsolètes associés à un environnement de données complexe (et vaste) peuvent laisser des informations cruciales de côtés. Par exemple, gérer les certifications des entrepreneurs d'une part et les dossiers d'assurance des locataires de l'autre va s'avérer redondant et complexe si plusieurs services et systèmes sont impliqués en même temps. L'utilisation de plusieurs programmes informatiques pour conserver et gérer son niveau de conformité ainsi que les données des tiers est une pratique inefficace et désuète. Aujourd'hui, un seul système centralisé suffit pour tout faire.

La solution

Les réglementations gouvernementales, la conformité des entrepreneurs et la complexité relative à la gestion des données ne doivent pas vous empêcher de dormir. Heureusement, la technologie joue un rôle important dans la réécriture des processus qui couvrent les risques et la conformité dans le secteur de la gestion immobilière. Des outils de conformité à la fois faciles à utiliser et évolutifs qui offrent un assouplissement au niveau du suivi et une surveillance automatisée réduisent le stress et améliorent l'efficacité de telle sorte que les gestionnaires immobiliers peuvent être rassurés et se focaliser pleinement sur leur activité principale.

Vous ne savez pas par où commencer ? La première étape consiste à évaluer tous les risques relatifs à un bâtiment spécifique, y compris les risques environnementaux, opérationnels et propres aux tiers. Commencez par lire notre livre blanc qui traite de la numérisation relative à la conformité des tiers et à la gestion des risques.
 
2018-03-23_11-10-21-min

Les risques liés aux tiers

| Livre blanc |
en anglais

Téléchargert