fbpx

Gérer les risques liés aux tiers au sein d’une chaîne d’approvisionnement aux ramifications internationales

La gestion des risques est au cœur du dispositif lié à la chaîne d'approvisionnement. Les organisations doivent s'assurer que leurs activités ainsi que les sous-traitants qui gèrent la production et le flux de marchandises - des matières premières jusqu'à la livraison aux consommateurs - soient conformes à la réglementation légale, respectent l'éthique et soient responsables au niveau financier.

De célèbres marques européennes de vêtements, dont Louis Vuitton, MaxMara et Fendi, font actuellement l'objet de critiques pour avoir collaboré avec des fabricants qui imposent des conditions de travail médiocres et abusives à leurs sous-traitants en vue de réduire les coûts - une pratique non éthique qui aura certainement des conséquences sur la réputation des principaux fabricants de tissus.
Au-delà de la réputation, ces tierces parties génèrent également des risques sur le plan opérationnel et juridique. En avril dernier, une entreprise de construction ontarienne a été condamnée à une amende de 90 000 $ après qu'un travailleur soit tombé d'une échelle et ait subi de graves blessures. Cette dernière avait fait appel à un entrepreneur pour effectuer des travaux d'électricité et, même si la personne blessée avait un contrat de travail avec l'entreprise, l'employeur s'est tout de même vu infliger une amende pour faute professionnelle.

Dans l'environnement complexe qui caractérise la chaîne d'approvisionnement, au cours de laquelle de nombreux composants mobiles sont externalisés, il est essentiel pour les entreprises de veiller à recruter des sous-traitants qui respectent les normes requises au niveau de la santé, de la sécurité, de l'environnement et de l'éthique. Cela peut s'avérer particulièrement difficile pour les entreprises dont les chaînes d'approvisionnement sont présentes au niveau mondial, dont les activités impliquent des matières dangereuses et/ou qui évoluent dans un secteur qui comporte des risques importants pour la sécurité. Les entreprises qui identifient de façon proactive les risques tout en anticipant les imprévus sont celles qui sont les mieux préparées lorsque des problèmes surgissent. Un programme de gestion des risques des tiers qui se veut efficace doit suivre les trois étapes suivantes :

1) Mise en place d'une culture axée sur la connaissance des risques et création d'une équipe chargée de les contrôler

La gestion des risques peut rapidement s'avérer stérile, incohérente et inefficace lorsqu'elle est disséminée à travers toute l’organisation. Une culture axée sur la connaissance des risques doit tout d’abord être mise en place par la direction avant de s'étendre à l'ensemble de l'organisation. Bien que la gestion des risques doive être contrôlée à partir d'une fonction centrale, la première étape vers l'harmonisation des risques au sein d'une grande organisation consiste à désigner des responsables au sein de chaque département pour faire en sorte que chaque secteur et chaque employé se sente impliqué. Utilisez l'expérience que vous avez acquise pour établir à la fois un plan et des objectifs réalistes afin d'émettre des prévisions pour l'avenir qui prennent en compte l'orientation de votre entreprise.

2) Évaluation des risques

Quel est le type de risque inhérent à votre organisation ? Si vous êtes une marque de vêtements haut de gamme, vous ne ferez bien évidemment pas face au même type de risque qu’une entreprise en construction, comme le montre l'exemple ci-dessus. En définissant le type de risque, vous pouvez commencer à déterminer les éléments auxquels vous devez porter une attention toute particulière, avec notamment :

  • - Les risques réglementaires et juridiques
  • - Les risques liés aux systèmes et aux données
  • - Les risques relatifs à la réputation
  • - Les risques financiers
  • - Les risques opérationnels

  • Examinez chaque secteur au sein de votre chaîne d'approvisionnement, et ce, de l'approvisionnement en matières premières jusqu'au transport, pour déceler les dangers liés à chacun de ces secteurs. Élaborez des stratégies pour atténuer ces risques et des plans d'intervention d'urgence pour pouvoir y faire face en cas de crise grave.
    CW_Infographic-min

    Les risques liés aux entrepreneurs

    | Infographie |
    en anglais

    Téléchargert

    3) Suivi, vérification, rapports et progression

    De nombreuses organisations utilisent des méthodes désuètes, comme les feuilles de calcul et la documentation sur support papier, pour suivre le niveau de conformité de leurs tiers. Si ça vous évoque votre entreprise, c'est qu'il est temps de passer au XXIe siècle en numérisant vos rapports de conformité. Un système centralisé pour automatiser la préqualification de vos entrepreneurs vous aidera à gérer les risques des tiers tout au long du processus propre à votre chaîne d'approvisionnement. Choisissez une solution qui vous permette :

  • d'effectuer le suivi des certificats de sécurité, des licences professionnelles et des assurances qui appartiennent à vos tiers
  • d'assigner des cours de formation et des exigences aux entrepreneurs
  • d'afficher des bulletins tout en communiquant avec les fournisseurs en temps réel
  • de gérer les rapports sur les risques et les incidents en fonction du lieu de travail, de l'emplacement géographique, de l'unité opérationnelle ou de la chaîne d'approvisionnement

  • Prospérer dans le contexte économique actuel, à la fois complexe et mondialisé, peut se résumer à une vision proactive de la gestion des risques. Sachez que les risques encourus par vos sous-traitants, vos fournisseurs et vos vendeurs sont identiques à ceux que vous encourez. Si vous adoptez des mesures pour accepter et contrôler ces risques, vous améliorerez le flux et l'efficacité de votre chaîne logistique.

    Pour en savoir plus sur la gestion des risques au sein de la chaîne d'approvisionnement, venez assister à notre webinaire gratuit (en anglais uniquement) qui aura lieu le mardi 30 octobre 2018, de 11 h à 12 h, HAR. Ce dernier sera présenté par Patrick Etokudo, directeur de la transformation de la chaîne d'approvisionnement chez Enbridge. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour réserver votre place.